Affaire  Khaled Drareni : elle « n’avait rien avoir avec le journalisme » affirme Tebboune

Affaire  Khaled Drareni : elle « n’avait rien avoir avec le journalisme »   affirme Tebboune

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune, s’est une nouvelle fois, exprimé ce dimanche 20 septembre, sur l’affaire de journaliste Khaled Drareni affirmant  lors de sa rencontre avec des médias nationaux, que son affaire « n’avait rien avoir avec le journalisme ». « Aucun  journaliste n’a été emprisonné pour ses idées en Algérie », relève à ce propos le chef de l’Etat soulignant dans le même contexte, que l’Etat n’imposait pas les restrictions à la liberté d’expression et au travail des journalistes. « La loi s’applique à tout individu pour diffamation, injure et diffusion de fake news », a ajouté le président Tebboune rappelant que l’Algérie compte près de 180 journaux qui bénéficient de le publicité publique et de papier subventionné.

F.H