Accord inter-bus : le Maroc essuie un véritable camouflet

Accord inter-bus : le Maroc essuie un véritable camouflet

 Une décision du Conseil de l’Union européenne, publiée par la Commission européenne vient d’infliger une véritable humiliation au Maroc en faisant le distinguo entre le territoire du Royaume et celui du Sahara occidental concernant l’accord relatif au transport international de voyageurs par autocars.

En effet, dans une communication, datée du 30 novembre dernier, la commission européenne a publié une proposition de décision du Conseil de l’UE concernant la modification de  cet accord.

Il est clair que cette décision exprime on ne peut mieux les intentions et la politique des dirigeants européens à l’égard de la question sahraouie.

Si dans l’exposé des faits, la commission européenne fait part de l’intérêt du Maroc à adhérer à l’accord de l’inter-bus, le même texte vient apporter un sérieux bémol en indiquant en bas de page, clairement mentionné, ceci : «  compte tenu de la jurisprudence de la Cour dans les affaires C-266 /16, C-104/16P, T-275/18 et T-180/14, l’accord sera applicable au territoire du Royaume, mais ne sera pas applicable sur le territoire du Sahara occidental ».

Cela a suffi pour les observateurs pour faire le distinguo entre le territoire du Maroc et celui du  Sahara occidental qui demeure la dernière colonie d’Afrique.

Ferhat Zafane