Abir Moussa:Des élus du parti tunisien Ennahdha prenaient contact avec des terroristes incarcérés

Abir Moussa l’affirme

Des élus du parti tunisien Ennahdha prenaient contact avec des terroristes incarcérés

Après avoir dévoilé une conversation entre la députée du Courant démocratique Samia Abbou et un autre député d’Ennahdha au cours de laquelle ils ont évoqué un complot contre elle en révélant un nouveau plan d’assassinat la ciblant, Abir Moussa, présidente du Parti destourien libre (PDL) tunisien, revient à la charge. Sur le plateau de la chaîne TV Al Wattania, elle a cette fois-ci accusé des députés d’Ennahdha d’avoir eu « des contacts » nocturnes avec des terroristes emprisonnés en Tunisie. 

La cheffe du bloc parlementaire du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussa a annoncé, le soir du 12 juin 2020, qu’elle avait reçu un message de la direction générale des prisons et de la rééducation l’informant que des députés d’Ennahdha prenaient contact avec des terroristes incarcérés à El Mornaguia et à Borj El Amri.

Abir Moussa a précisé que ce sont ces mêmes élus qui promettaient aux responsables des établissements pénitentiaires des avantages en contre-partie de la facilitation de ces visites, assurant que les agents des prisons lui ont demandé de révéler cette affaire.

Signalons que Abir Moussa, avait, lors de la même émission, assuré avoir reçu un SMS l’alertant sur un plan d’assassinat à la voiture piégée la visant.

Un plan qui a été conçu par des membres de l’organisation terroriste, Daech, qui se sont infiltrés en Tunisie via les frontières tuniso-libyennes depuis deux semaines. Cette infiltration a été supervisée par les Frères musulmans, selon ses dires. La présidente du Parti destourien libre promet de tout dévoiler à l’opinion dans les jours à venir. 

LIRE AUSSI:

https://www.lapatrienews.com/le-president-du-parlement-libyen-en-visite-a-alger/