Abderrahmane Mebtoul : « les prix des véhicules neufs seront inaccessibles »

Abderrahmane Mebtoul : « les prix des véhicules neufs seront inaccessibles »

Selon le  Pr Abderrahmane Mebtoul, expert international en économie, le prix des véhicules neufs, qui seront importés dans les prochains mois, sera inaccessible pour la grande partie d’algérien. 

Une situation qui est due selon notre expert au dérapage et à la dévaluation du dinar. « On est passé de 116 dinars pour un dollar à 132 dinars pour un dollar, et à 162 dinars pour un euro. Alors je vous dirais que les prix des véhécules neufs seront liés à l’évolution de la parité  du dinar.

Si vous achetez une voiture à 10 000 euros, quand elle arrive au port il faut multiplier ce prix à 162, actuellement le cours, plus la taxe va être appliquée à la partie dinar, et cela dépendra des gabarits et la puissance des véhicules importés.

Enfin, il faut ajouter la marge des concessionnaires. Donc ça va être un prix totalement fou » a affirmé exclusivement le Pr Mebtoul, à la PatrieNews.

Dans le même ordre d’idée, notre expert, a tenu à préciser que, les prix des véhicules se différent selon les marques et les gammes des véhicules importés. Une chose est sûre, « pour les véhicules allemands les prix seront inaccessibles pour la grande partie d’algérien y compris la classe des cadres moyens » affirme notre interlocuteur.

Le dinar qui a connu une chute libre de 20 à 30%  de sa valeur au bout d’une année peut provoquer, dira le Pr Mebtoul, une implosion sociale. « Le dérapage du dinar est une catastrophe pas uniquement pour le secteur d’automobile, mais également sur le pouvoir d’achat qui ne cesse de se dégringoler d’une année à une autre.

Il faut faire très attention au dérapage du dinar, qui peut provoquer une implosion sociale » met-il en garde. Toutefois, notre expert a salué la décision du Président Tebboune qui a débloqué deux milliards de dollars pour les importations des véhicules neufs. 

« Certes le président a débloqué deux milliards de dollars, c’est important avec la crise économique actuelle, mais à l’intérieur il faut trouver quel genre de voiture que nous devons importer, sachant que les prix des véhicules d’occasion se sont envolés » rappelle notre expert. Enfin, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour qualifier le gouvernement actuel d’incompétent.

« Nous nous sommes passés d’un gouvernement voyou à un gouvernement d’incompétents. Le président doit effectuer un grand remaniement dés son retour au pays. Si nous ne redressons pas le bateau algérien nous allons tout droit vers le FMI début 2022 » met-il en garde.

Yahia Maouchi