Abdelmadjid Attar dévoile les facilités accordées aux entreprises émergentes

Abdelmadjid Attar dévoile les facilités accordées aux entreprises émergentes

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, s’est exprimé aujourd’hui, sur les facilitations fournies par l’État aux petites entreprises émergentes, soulignant que ces facilitations sont leur droit.

Dans son discours en marge de la conclusion d’un accord de partenariat et de coopération dans le domaine de la mise à niveau des microentreprises entre Sonelgaz et « Ansej », le ministre a déclaré : «20% des projets décidés à être attribués à des microentreprises locales et émergentes ne sont pas un cadeau, mais plutôt leur droit. »

Attar a révélé que parmi les facilités accordées aux petites entreprises émergentes, ne sont pas tenues de payer 50% à l’avance, pour qu’elles ne soient accordées au réseau de l’électricité et du gaz. Il a souligné que cela ne signifie pas que le raccordement est gratuit, mais que le paiement doit être effectué dès le début de la production, car le paiement des cotisations de Sonelgaz est une nécessité.

Le ministre a souligné la nécessité d’augmenter le pourcentage de ces projets octroyés aux entreprises émergentes. Attar a indiqué que les petites entreprises émergentes doivent se regrouper et former des grappes.

Le responsable du secteur énergétique en Algérie a souligné la nécessité de réduire les coûts, notant que depuis 2015, les coûts ont été réduits de -35%.

Yahia Maouchi