Abdelkader Bengrina répond à Ahmed Laraba suite à ses récentes déclarations

Abdelkader Bengrina répond à Ahmed Laraba suite à ses récentes déclarations

Dans un post paru sur sa page Facebook, Abdelkader Bengrina, président du mouvement El Bina, répond à Ahmed Laraba, président du comité d’experts chargé de l’élaboration du projet d’amendement de la constitution, suite à ses déclarations qu’il déclare de ‘choquantes’.

Dès l’entame de son post, Bengrina déclare que : « nous avons entendu avec étonnement, comme la majorité des algériens les déclarations du président du comité d’experts chargé de la préparation du projet d’amendement de la Constitution, à travers lesquelles il estime que le peuple algérien est incapable d’assimiler les exigences de la citoyenneté et que la prochaine Constitution algérienne devra être exempte des valeurs du peuple et de son héritage de valeurs et historique ».

Bengrina déclarer qu’il n’est pas de ses habitudes la recherche de subjectivité dans les déclarations des gens, n’était-ce ‘ces déclarations choquantes qui sont loin des principes de neutralité ni d’objectivisme attendus de la part du président du comité chargé de l’élaboration de la mouture de la nouvelle constitution’.

Le président du mouvement El Bina continue en affirmant que ces déclarations ne représentent nullement la majorité du peuple ni ses élites, mais constitue plutôt une remise en question de la crédibilité de celui qui les a faites et fait douter de la mouture de la constitution qu’il a présentée et donne des arguments aux critiques.

Bengrina rappelle dans son post que la constitution est un document suprême de l’Etat et le miroir de l’identité d’un peuple et de son projet de société, ce qui nécessite, selon lui, l’intervention du Président de la République pour corriger cette situation et des forces nationales d’entamer un dialogue national à l’ombre du respect des engagements de novembre et des attentes des algériens.

Bengrina rappelle enfin l’unité du peuple algérien, berbère ou arabe, dont le sang s’est mêlé dans un projet unique pour la libération de leur patrie et la citoyenneté ne peut se faire qu’en l’y impliquant complètement.

Le Président Tebboune reçoit l’ambassadeur des Etats-Unis à Alger