Abdelkader Bengrina : « La dichotomie entre les partisans de  l’Unité nationale  et ceux du  séparatisme est de retour  » 

Abdelkader Bengrina : « La dichotomie entre les partisans de  l’Unité nationale  et ceux du  séparatisme est de retour  » 

Le président du Mouvement Al-Bina, Abdelkader Bengrina, est revenu samedi ,par le truchement d’un communiqué ,sur les risques  encourus  par l’Algérie à la lumière de la dernière manifestation populaire pacifique du Hirak vendredi dernier. Ainsi selon l’analyse de Bengrina, il y a un retour à l’ancien dogme qui oppose les adeptes de l’unité de la Nation caractérisée par le lien indéfectible entre le peuple et son armée, d’une part, et ceux qui prônent le séparatisme du pays d’autre part.

Si pour le premier responsable du Mouvement Al-Bina  « Le hirak authentique s’est élevé contre ceux qui ont voulu le détourner à des fins personnelles ou partisanes ou régionales ou servir un agenda étranger, et contre ceux qui ont voulu l’utiliser pour arriver au pouvoir » il n’en demeure pas moins qu’il dit craindre le retour en Algérie à l’équation de départ à savoir la confrontation entre ceux qui appellent à la période de transition et ceux qui applaudissent le processus en cours avec l’organisation des élections prochainement.

Poursuivant sa pensée qui prévaudrait présentement dans le microcosme politique actuel le président du Mouvement Al Bina conclut son analyse par le fait que la majorité des Algériens s’accorde à s’installer dans la lignée de la solution constitutionnelle qui garantit la légalité des institutions et la consécration de l’acte électoral par la seule voie des urnes. Pour ce qui est du mouvement du Hirak, Bengrina appelle à  son épuration de toutes les  voix qui appellent sournoisement à la « déchirure » et au séparatisme.

« Condition pour éviter de risquer d’entrer dans une nouvelle phase de chaos et qui ne sert évidemment pas le pays »a-t-il conclu .

Ferhat Zafane