Abdelghani Bendjebba, PDG de la GCB Un « enfant de la maison »

Abdelghani Bendjebba, PDG de la GCB

Un « enfant de la maison »

Natif de la petite ville de Hadjout, dans l’actuelle wilaya de Tipaza, Abdelghani Bendjebba, PDG de la GCB, a « grandi » dans la wilaya de Chlef où il fréquenta l’école primaire dés l’âge de cinq, en 1661, une année avant le recouvrement de l’indépendance nationale.

« C’était une chance que n’avaient pas tous les enfants de l’époque », se souvient-il.   En effet, à cette époque, seuls les « enfants français étaient admis à l’école ». Les Algériens, les plus « chanceux » viennent en bas de la liste. Une réalité que le père du petit « Abdelghani », savait mais qu’il n’acceptait pas.

C’est pour cela d’ailleurs, que le jour des inscriptions, le « vieux » Bendjebba, se présentait « aux aurores » devant l’établissement scolaire sis à quelques encablures du lieu de résidence familiale et où son fils « allait briller », durant toute sa scolarité, .  Pas question pour lui, de « rater ce jour ».

La liste des scolarisés scellée, le petit Abdelghani y figure. Au grand bonheur de son père, à qui l’actuel patron de la GCB « doit tout ».  Les années passent et ne se ressemblent pas.

Diplômé de l’Institut polytechnique d’El Harrach, au grade d’ingénieur en 1984, Abdelghani Bendjebba, n’a pas trop « chômé ». Il rejoint la GCB deux ans après, juste après avoir accompli son service national en 1986.  Son aventure professionnelle, débuta ainsi à In Aménas, en sa qualité de chef de projet.  En 1989, il est appelé à « restructurer » la direction régionale GCB de Hassi R’Mel. Mission accomplie, il retourne à In Aménas quelques temps après, en 1993.

Le fort développement des activités de la Sontrach à cette époque, fait qu’une direction régionale GCB y est créée. Il y resta six longues années.

En 1999 il se voit confier la Direction logistique et maintenance sise à Oued Smar (Alger), un poste qu’il occupera jusqu’en 2006, année durant laquelle il fut nommé adjoint du PDG de la GCB, chargé du technique.

Tout au long de son exposé portant sur l’activité, projets et présentation de la GCB, Abdelghani Bendjebba, s’est montré très communicatif, maîtrisait tout, jusqu’au moindre détail. Pas du tout étonnant, lui qui connait la GCB depuis prés de quarante ans, 34 pour être précis.

Des années durant lesquelles, le PDG assiste « à toutes les mutations » qu’a connues l’entreprise.  A la tête d’une si prestigieuse entreprise nationale (filiale du Groupe Sonatrach) employant 16 000 travailleurs, Abdelghani Bendjebba, signe de modestie, affirme que ce que GCB est actuellement est « l’œuvre de tous ses personnels, chacun à son poste ».  Dans ses tâches quotidiennes mais surtout dans ses relations au sein de l’entreprise, Abdelghani Bendjebba, « privilégie » l’écoute, la confiance et la franchise. « Je ne suis le chef que lorsqu’il le faut », nous confie-t-il….

 F.H