Abdelghani Bendjebba, PDG de la GCB à La Patrie News : « La forte capacité managériale dont a fait preuve notre entreprise a permis de maintenir la tendance de croissance »

Abdelghani Bendjebba, PDG de la GCB à La Patrie News

« La forte capacité managériale dont a fait preuve notre entreprise a permis de maintenir la tendance de croissance »

Opérant dans les différents corps de métier de génie-civil, les plus divers et les plus complexes et dans la réalisation des plateformes de forage pour l’exploration et le développement des gisements des hydrocarbures ainsi que des pistes d’accès aux sites pétroliers et gaziers, dans le Sud du pays, la Société Nationale de Génie Civil et Bâtiment par abréviation GCB peut être « fière » de sa contribution dans la création des richesses, depuis prés 40 ans. 

 

Dans l’entretien qui suivra, accordé à La Patrie News, le PDG de l’entreprise, Abdelghani Bendjebba, nous en dit un peu plus. Suivons-le….

Entretien réalisé par Farid Houali

La Patrie News : M. le PDG, l’année 2020 qui vient de s’achever a été particulière sur tous les plans. Quel bilan en faites-vous ?

Abdelghani Bendjebba : En effet, comme vous venez de le souligner, 2020 a été une année pas du tout comme les autres, une année singulière marquée notamment par une crise sanitaire due au Coronavirus.

Comme pour toute autre entreprise économique, cette crise sanitaire a freiné l’élan de la GCB, nous contraignant à revoir beaucoup de nos plans.

D’abord, aux premiers mois de l’apparition du Covid-19, nous avons été contraints de noud inscrire dans les orientations des pouvoirs publics, portant sur la lutte de la propagation du coronavirus.

Certains de nos employés avaient été libérés alors que d’autres ont continué d’exercer, chacun à son niveau, dans le strict respect des gestes barrières. Le confinement a été également instauré systématiquement à nos personnels de retour, dans leurs bases de vie notamment dans le Sud.

Et puisque l’occasion m’est offerte, je m’incline devant la mémoire de deux de nos employés, emportés par le coronavirus alors qu’au niveau de la GCB, une centaine de cas ont été confirmés.

Sur le plan économique, malgré le fait d’avoir été obligés de stopper carrément nos machines notamment dans le Nord du pays, disons que nous avons pu réussir l’essentiel :

Aucun de nos employés n’a été licencié, et tous nos engagements envers nos partenaires ont été tenus. Pas seulement cela. Par endroits, malgré les retombées de la crise, nous avons sur créer de nouveaux postes d’emplois. Les instructions du PDG du Groupe Sontarach, à ce sujet ont été claires, nettes et précises.

Pour ainsi dire, l’année 2020 a été une année de défis, eu égard aux évènements ayant marqué cet exercice, ceci conforte davantage les choix stratégiques judicieux opérés au cours des dernières années.

La forte capacité managériale dont a fait preuve notre entreprise a permis de maintenir la tendance de croissance, en affichant de meilleurs résultats physiques et financiers, malgré les difficultés auxquelles elle a été confrontée.

 La Patrie News : Et pour 2021 ?

Il est prématuré d’en parler à mon avis mais je pense (je l’espère en tous cas) qu’elle sera meilleure que 2020 à tous points de vue.  Elle s’annonce plutôt bonne vu notre cahier de charge assez consistant. Nos partenaires nous font confiance et nous avons toujours su répondre présents.

La Patrie News : A la GCB, l’avenir est appréhendé avec assurance…. 

Assurément.  Notre entreprise est déterminée à poursuivre les efforts d’amélioration de ses performances et maintenir cette tendance positive à travers la mise en œuvre des actions inscrites dans son plan de développement 2021-2025 qui s’inscrit pleinement dans ces choix stratégiques qui imposent à GCB de se hisser au niveau des performances attendues en confirmant une compétitivité en matière de coût, qualité et délais.

Pour ce faire, nous voyons les choses autrement. Et dans cette stratégie de développement, il est surtout question de passer à un autre cap : l’EPC (Engineering, Procurement et Conception), ce qui nous permettra à l’avenir d’assurer les réalisations à hauteur des 100% sans pour autant recourir à une quelconque expertise étrangère.

Ainsi, en premier lieu, d’énormes sommes en devises seront épargnées et deuxièmement ce serait une opportunité de perfectionnement de nos ingénieurs.

 

La Patrie News : Quelle est la force de frappe de la GCB ?

C’est d’abord son histoire et son capital expérience comme souligné auparavant. Notre politique managériale est claire. Nos priorités aussi.  Á la GCB, on a pris conscience que rien n’est possible sans l’implication et la détermination des employés. Nous sommes également partisans de « l’étape par étape ».  Doucement mais sûrement comme dit l’adage.

La Patrie News : Le Sud algérien est notamment connu comme étant un milieu hostile, l’entreprise réunit-elle les bonnes conditions de travail pour son personnel ?

Notre souci majeur a toujours été l’amélioration continue des conditions de vie dans lesquelles les travailleurs exercent leurs fonctions. La prise en charge et l’amélioration des conditions de vie et du cadre de travail, demeurent au centre de nos préoccupations. Ceci est considéré comme un axe prioritaire, et est un des facteurs de réussite, ajoutés aux différentes formes de motivation, et ils peuvent en témoigner.

D’ailleurs, toutes nos bases de vie (un peu plus de cent), sont équipées de tous les moyens de confort.

Aussi, la prise en charge sanitaire est une de nos préoccupations majeures. Pour preuve, toutes ces bases disposent chacune, d’une infirmerie où l’équipe médicale est aux aguets. Quand cela est nécessaire, nos personnels sont évacués dans des ambulances médicalisées appartenant à l’entreprise dans des centres de soins adaptés.

Aussi, l’amélioration continue de notre Système de Management de la Qualité conformément aux exigences de la norme ISO 9001 version 2015, constitue incontestablement le moyen adopté par GCB pour assurer l’aboutissement des axes stratégiques.

Pour une amélioration continue des performances de son système de management, tout en répondant aux besoins des parties intéressées (clients, fournisseurs, prestataires, ….etc.) et aussi d’assurer un système de management fiable, qui induit l’amélioration de la satisfaction client de la performance en matière de santé, sécurité au travail et environnement, GCB a certifié son Système de Management de la Qualité selon la norme ISO 9001 version 2015 et envisage la mise en place d’un système santé et sécurité au travail, certifié selon les exigences de la norme ISO 45000 version 2018. Un gage d’assurance.

La Patrie News : De par ses activités « spécifiques », la GCB devrait s’assurer d’une formation continue de ses personnels. Que se fait-il dans ce sens ?

La formation au sein des entités économiques, comme vous le savez, est régie par une règlementation : 02% de la masse salariale devrait être consacrée à ce volet. Au sein de la GCB, nous ne sommes pas en reste. Tous nos personnels sont formés, chacun dans son domaine d’intervention, à commencer du chauffeur, du conducteur d’engins jusqu’à nos ingénieurs et personnels administratifs.

Pour ce faire, nous avons toujours compris l’importance de notre relation avec les centres de formation professionnelle que nous considérons comme une pépinière. D’ailleurs bon nombre de ces centres sont liés par conventions à la GCB qui peut également « compter » sur ses « ainés » dans le transfert de la maîtrise et du savoir-faire.

La Patrie News : Et en ce qui concerne l’université ? 

Disons que ce cordon ombilical avait été, pour une raison ou une autre, rompu à une certaine période. Mais les choses commencent à évoluer dans le bon sens.  Actuellement, on est sur la bonne voie.

Les démarches entreprises dans ce sens avec notamment des pôles technologiques et techniques, nous permettront à l’avenir, de réaliser des thèses de fin d’études au sein de l’entreprise, ce qui nous permettra d’en tirer profit. Le programme est lancé.

De même pour les projets de fin d’études de nos ingénieurs recrutés.  D’ailleurs le PDG du Groupe Sonatrach Toufik Hakkar accorde une importance capitale à la question. Il vient d’ailleurs de nous instruire pour la prise en charge de la remise à niveau d’un des laboratoires de l’USTHB.

Une fois terminée (le rapport est fin prêt), cela nous permettra d’en tirer profit. C’est dire toute l’importance de l’université, uen pierre angulaire dans le développement de toute entreprise, quel que soit son domaine d’intervention. Tout passe par là, pas besoin d’aller chercher ailleurs.

La Patrie News : M. le PDG, les filiales du Groupe Sontrach sont toutes performantes. Quel est le secret ?

Ce n’était pas le cas, il y a de cela quelques temps. Nous-mêmes au sein de la GCB, nous avons connu des moments difficiles, des moments critiques même. La venue en masse de bon nombre d’entreprises étrangères qui faisaient pratiquement la même chose que nous (mais payées en devises) a failli emporter dans son sillage des entreprises locales. Toutefois, et il faudrait-il s’en féliciter, ce n’est plus le cas de nos jours.

L’entreprise nationale, a pu, grâce aux orientations des pouvoirs publics, reprendre la place qui est sienne.

Aussi, le PDG du Groupe est intransigeant sur ce point précis.  Toufik Hekkar, a souvent réaffirmé que la stratégie tracée par la compagnie en matière d’intégration nationale vise à permettre l’accès aux entreprises algériennes à des contrats de projets d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC) à travers l’élaboration d’un cahier de charges spécifiques.

La Patrie News : Justement si on vous dit Toufik Hekkar, qu’avez-vous à répondre ?

C’est un PDG visionnaire, à l’écoute et tranchant

La Patrie News : Et qu’en est-il de la relation GCB et autres filiales du Groupe ?

Elle est complémentaire, l’objectif étant le même : mettre son savoir-faire au service de l’Algérie et s’assurer de son émergence.

La Patrie News : Á l’ère des nouvelles technologies, la communication est essentielle pour toute institution et/ou entreprise. Qu’en est-il pour la GCB ?

Comme vous l’avez si bien résumé, la communication est non seulement essentielle, mais elle est capitale.

Elle joue un rôle fondamental dans le sort de l’entreprise. Elle contribue à l’amélioration de son fonctionnement à travers le partage de la réflexion, de certaines décisions et actions. Ainsi, nous pouvons la considérer comme un facteur pouvant obtenir de meilleurs résultats en termes d’efficacité et les médias nationaux représentent un partenaire efficace dans nos actions.

Nous avons toujours insisté sur le renforcement de la coopération avec les médias.

Pour ce faire, GCB, outre son site web, dispose d’un service dédié spécialement à la communication sous tous ses aspects.

L’entreprise dispose également de son magazine « interne ».   Nous sommes également présents sur les réseaux sociaux.

N’oublions pas que le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune a de tout temps, donné des orientations concernant la communication institutionnelle. Nous y adhérons entièrement….

On vous laisse le soin de conclure Mr le PDG….

Pour conclure, je saisis cette opportunité pour réitérer encore une fois, mes vifs remerciements à l’ensemble du personnel pour les performances réalisées, ainsi qu’à nos partenaires dont la confiance a fortement contribué à inscrire notre entreprise dans le registre des leaders dans son domaine.

 F.H