Abdelaziz Djerad préside une réunion du gouvernement par visioconférence

Abdelaziz Djerad préside une réunion du gouvernement par visioconférence

Le Premier ministre Abdelaziz Djerad a présidé ce mercredi 2 décembre une réunion du gouvernement par visioconférence, indique un communiqué des services du Premier ministère.

Lors de cette réunion, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, a présenté un exposé sur la création du Comité national d’évaluation des risques du blanchiment d’argent, du financement du terrorisme et du financement de la prolifération des armes de destruction massive.

« La création de ce dispositif réglementaire et technique, dont le ministre des finances a exposé les missions, l’organisation et le fonctionnement, intervient dans le cadre du « renforcement du dispositif national de lutte contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et afin d’inscrire notre pays dans les standards internationaux en la matière, notamment les recommandations du Groupe d’Action Financière (GAFI) », précise le communiqué.

De surcroit, le ministre des Finances a exposé deux projets de décrets exécutifs « fixant les conditions et modalités d’exécution des crédits de paiement disponibles pendant la période complémentaire et les modalités d’inscription et d’emploi des fonds de concours au titre des programmes inscrits au budget de l’Etat ».

Le premier projet a pour but d’assurer une meilleure maîtrise de l’exécution du budget de l’Etat, « étant donné que cette mesure ne concerne que certains programmes et pour des cas exceptionnels et dûment justifiés ».

Le deuxième, pour sa part, vise à fixer les modalités d’inscription et d’emploi des fonds de concours au titre des programmes inscrits au budget de l’Etat.

« Il vise ainsi à encadrer la procédure liée à l’utilisation des fonds de concours et à assurer un meilleur suivi de ces fonds qui ne doivent être employés que pour les opérations pour lesquelles elles ont été données », explique le communiqué.

Outre le ministre des Finances, ceux de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, de la Postes et des Télécommunications, de la Communication et le ministre délégué chargés des micro-entreprises ont exposé des projets de décrets exécutifs.

Skander Boutaiba