Abdelaziz Djerad : « Les pratiques du passé ont failli détruire les institutions de l’Etat »

Abdelaziz Djerad : « Les pratiques du passé ont failli détruire les institutions de l’Etat »

Le Premier ministre Abdelaziz Djerad est intervenu ce dimanche 25 octobre au Studio de la liberté d’expression de la campagne référendaire sur la révision de la Constitution, organisé au Club des pins.

« Les pratiques du passé ont failli détruire la cohésion de l’Etat et de ses institutions », a-t-il pointé d’emblée.

Selon lui, le projet de révision de la Constitution consacrera « la réconciliation » de notre pays avec « lui-même et son histoire ». « Le projet remettra l’Algérie sur la bonne voie après les déviations qu’elle a connues », a-t-il ajouté.

Dans ce sillage, le Premier ministre a affirmé que l’amendement de la Constitution est une réponse directe aux revendications du « Hirak » qui, d’après lui, « a renversé le régime corrompu ».

« Le projet de révision constitutionnelle mettra un terme au règne sans partage. Il consolidera la séparation des pouvoirs et moralisera la vie publique », a-t-il assuré.

Le Premier ministre a promis que la nouvelle Constitution renforcera la cohésion sociale, préservera les acquis sociaux et éradiquera les disparités entre les Algériens.

Skander Boutaiba