Abdelaziz Djerad : « Le vœu et le désir (de l’entité sioniste) de s’installer non loin de nos frontière, se dessine »

Abdelaziz Djerad : « Le vœu et le désir (de l’entité sioniste) de s’installer non loin de nos frontière, se dessine »

Le Premier ministre Abdelaziz Djerad a réagit ce samedi matin, à l’annonce de la normalisation, jeudi soir, par le Maroc de ses relations avec Israël, en contrepartie de la reconnaissance par Washington de la souveraineté de Rabat sur le Sahara occidental.

« Le vœu et le désir (de l’entité sioniste) de s’installer non loin de nos frontière, se dessine. Aujourd’hui, c’est une réalité avérée », a averti le Premier ministre qui prend part,  à Alger à une conférence historique commémorant le 60ème anniversaire des manifestations du 11 Décembre 1960. Rappelant que l’Algérie avait toujours été prise pour cible (de l’intérieur comme de l’étranger), il a appelé   le peuple algérien, dans toute sa composante « à  faire face aux multiples dangers qui guettent notre pays ».

«Lorsque nous disons au peuple algérien qu’il faut s’unir et résoudre nos problèmes internes, il doit prendre conscience de l’importance des efforts de solidarité et de fraternité pour trouver les meilleures voies à même de sortir de cette crise», a ajouté le Premier ministre à l’adresse des Algériens.

Soulignant, en outre, l’impératif de «ne pas occulter les périls au niveau de notre environnement régional en raison de l’instabilité de la région», le Premier ministre a fait observer que «des opération étrangères se déroulent à l’extérieur, avec pour visées, la déstabilisation de l’Algérie».