A peine condamné, il récidive… Nouvelle plainte contre Eric Zemmour

A peine condamné, il récidive… Nouvelle plainte contre Eric Zemmour

Philippe Grosvalet, président socialiste du département de Loire-Atlantique, situé dans l’ouest de la France, a annoncé hier jeudi qu’il déposerait plainte contre Eric Zemmour.

La plainte du département de Loire-Atlantique intervient après un nouveau dérapage du polémiste. Mercredi dernier, il s’est illustré une nouvelle fois par des propos qui ont provoqué un tollé.

Sur la chaine d’information CNews, Eric Zemmour a qualifié tous les mineurs migrants de « voleurs », « assassins » et « violeurs ».

« Les paroles qu’il a tenues sur un plateau de télévision sont abjectes et racistes »,  a écrit Philippe Grosvalet dans un communiqué repris par plusieurs médias français. Et d’ajouter, « elles constituent une véritable incitation à la haine qui est intolérable et qui porte atteinte aux mineurs dont le département de Loire-Atlantique s’est vu confier la tutelle ».

Outre le département de Loire-Atlantique, SOS Racisme a porté plainte devant le CSA (équivalent de l’Arav en France). Elisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de la Diversité et de l’Égalité des chances, a annoncé, quant à elle, avoir demandé à la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme (Dilcrah) de saisir le procureur de la République.

Une demande qui a, visiblement, trouvé écho. Une enquête pour « provocation à la haine raciale » et « injures publiques à caractère raciste » a été ouverte par le parquet.

Vendredi dernier, l’éditorialiste, habitué des tribunaux, avait été condamné à 10 000 € d’amende pour injure et provocation à la haine après une violente diatribe sur l’islam et l’immigration en septembre 2019 lors d’un rassemblement politique à Paris.

Nacereddine Benkharef