A leur tête Boubeghla et Bouziane : la liste nominative des 24 martyrs

 

A leur tête Boubeghla et Bouziane : la liste nominative des 24 martyrs

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé aujourd’hui que l’Algérie récupérerait 24 cranes des chefs de la résistance populaire déposés au Musée de l’Homme à Paris.

Les restes des martyrs arriveront en Algérie dans les prochaines heures, à bord d’un avion militaire de l’ANP à partir de la capitale française, Paris.

Dans son discours, le chef de l’Etat a déclaré lors de la cérémonie de remise des grades et des médailles à de hauts officiers de l’ANP, à l’occasion du 58e anniversaire de la fête de l’Indépendance et de la jeunesse, que cela fait 170 ans que les restes de nos glorieux martyrs se trouvent au musée de l’Homme à Paris.

Voici les noms des résistants dont l’Algérie rapatriera les crânes :

La tête momifiée d’Aissa Hammadi, compagnon de Boubeghla.

Le crâne de Chérif Boughala.

Le crâne de Bouziane, leader de la révolte de Zaatchas.

Le crâne de Si Moussa, compagnon de Bouziane.

Le crâne de Chérif Boukedida, dit Bouamar Benkedida.

Le crâne de Mokhtar ben Kouider Titraoui.

Le crâne de Said Merabet, décapité en 1841 à Alger.

Un crâne anonyme, retrouvé au Sahel en 1841.

Le crâne d’Ammar ben Slimane d’Alger.

Le crâne de Mohamed ben Hadj, âgé de 17 à 18 ans, de la tribu de Béni Menacer.

Le crâne de Belkacem ben Mohamed Djennadi.

Le crâne d’Ali Khalifa ben Mohammed, 26 ans, décédé à Alger le 31 décembre 1838.

Le crâne de Kaddour ben Yettou.

Le crâne de Saïd Ben Delhis de Béni Slimane, à Médéa.

Le crâne de Saadi Bensaad, de la région de Collo, Skikda.

Tête anonyme conservée au mercure et au séchage solaire, 1865.

Le crâne de Habib Ould… Nom incomplet, né en 1844 à Oran.

En plus de neuf crânes non identifiés par le comité scientifique.