A l’APN, le ministre de l’Habitat détaille le nouveau programme de logements

A l’APN, le ministre de l’Habitat détaille le nouveau programme de logements

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de Finances 2021 (PLF 2021), Kamel Nasri, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, a exposé hier jeudi devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) 2021 le nouveau programme de logements comptant 45.000 unités et 130.000 aides d’auto-construction.

Le programme en question prévoit la réalisation de 20.000 logements publics locatifs (sociaux), 10.000 logements promotionnels aidés (LPA), et 15.000 logements AADL, indique l’Agence officielle.

Aussi, il prévoit « 50.000 aides à l’auto-construction dans le cadre des lotissements sociaux situés au niveau des hauts plateaux et dans le sud ainsi que 80.000 aides dans le cadre de l’habitat rural, a fait savoir le ministre, rappelant que l’année passée le quota de cette formule n’avait pas dépassé les 20.000 aides », ajoute la même source.

A cet effet, un budget de 70 milliards de dinars, soit une hausse de 53.09% par rapport à 2020, sera consacré. En outre, des affectations de l’ordre de 424.38 milliards de dinars, soit une hausse de 14.03% par rapport à l’année dernière, sont prévues, a poursuivi le ministre.

L’aménagement et l’urbanisme sont également au cœur de ce programme. Un montant de 85 milliards de dinars a été dédié à « la prise en charge des divers réseaux, principaux et secondaires de près de 381.000 logements sur un total de 221.000 unités achevées ».

« Ajouté à cela, 20 milliards de dinars consacrés à l’amélioration urbaine dans les zones d’ombre, 5 milliards de dinars consacrés à l’aménagement de l’habitat rural groupé dans le Sud et les Hauts-Plateaux, ainsi que 2 milliards de dinars aux études générales d’urbanisme», détaille l’APS.

Lors du débat, en présence de Basma Azouar, ministre des Relations avec le parlement, des députés de la commission des finances et du budget de l’APN ont déploré les entraves bureaucratiques rencontrées par les demandeurs de logement. Ils ont appelé à accélérer la numérisation du secteur de l’habitat pour solutionner le problème.

D’autres députés ont demandé l’accélération de la distribution des logements dédiés aux sinistrés du séisme qui a frappé la wilaya de Mila durant la saison estivale passée. Certains ont demandé l’augmentation du salaire maximum permettant le dépôt d’un dossier de demande d’un logement social. Ce dernier est fixé actuellement à 24 000 dinars.

De son côté, Kamel Nasri a promis de prendre en considération toutes les préoccupations avancées par les députés, notamment en ce qui concerne la numérisation du secteur.

Skander Boutaiba