A la veille du 1er novembre 1954 : lancement officiel de la chaîne de télévision dédiée à la « Mémoire »

A la veille du 1er novembre 1954 : lancement officiel de la chaîne de télévision dédiée à la « Mémoire »

 

Suite aux directives du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui ordonnait en mai dernier, le lancement d’une chaîne de télévision dédiée à la mémoire nationale, celle-ci a officiellement été inaugurée hier, samedi 31 octobre 2020, à la veille de la célébration du 66ème anniversaire du déclenchement de notre glorieuse Révolution.

C’est au nom du président de la République que le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a procédé au lancement de cette nouvelle chaîne de télévision, en présence de plusieurs ministres dont celui des moudjahidine, de la communication, de la Culture et des Arts et de l’éducation nationale. Cette chaîne rejoint ainsi d’autres chaînes thématiques récemment lancées sur le réseau de l’EPTV, à l’image de la chaîne El Maârifa.

Au cours de cette cérémonie inaugurale, M. Djerad a indiqué que la chaîne « Mémoire » sera « un pilier essentiel dans la défense de la +sécurité médiatique+ du pays dans sa dimension liée à la mémoire et à l’histoire nationale », il a ajouté qu’elle « sera de ce fait un solide rempart contre les tentatives visant à l’occulter, voire à la falsifier et à déformer notre révolution, notre résistance populaire, le mouvement national et ses figures ».

« Cette chaîne s’acquittera d’un rôle important dans la préservation et la transmission de la mémoire nationale aux générations, actuelle et futures, en vue d’immuniser la personnalité nationale et préserver la cohésion de notre société et nos valeurs. Elle sera un espace pour les historiens, les chercheurs, les universitaires et les témoins des événements pour présenter les faits historiques sous forme de contenus médiatiques de qualité. Aussi, s’érigera-t-elle en tribune s’adressant aux membres de la société et à l’ensemble des citoyens, parmi les élèves, les étudiants, et les passionnés par l’histoire », a encore souligné Abdelaziz Djerad.

Au cours de son allocution, le Premier ministre a fait savoir que « compte tenu des défis auxquels fait face l’espace médiatique national, nous sommes appelés aujourd’hui à évaluer le secteur des médias dans notre pays, réexaminer son arsenal juridique et opérer une réforme de son service public conformément aux mutations sociopolitiques nationales et aux normes relatives à l’action médiatique internationale », il a, aussi attesté que « le gouvernement est déterminé à organiser le secteur audiovisuel, une démarche impérative telle que la domiciliation juridique des médias électroniques », relevant que cette orientation « est à même d’accorder aux médias nationaux, publics et privés, la place qui leur sied et de réunir les meilleurs conditions pour l’accomplissement de leur tâche, notamment dans un contexte caractérisé par la propagation des Fake-news et des discours de haine, qui ne cesseront que par la vérité, l’objectivité et la qualification professionnelle ».

Pour rappel, la chaîne « Mémoire » a été créée en vertu d’une convention de coopération entre le ministère des Moudjahidine et l’Etablissement public de Télévision (EPTV).

Lamia B.