61 ans après le premier essai nucléaire français à Reggane : Sabri Boukadoum évoque la tragédie de la « gerboise bleue »

61 ans après le premier essai nucléaire français à Reggane : Sabri Boukadoum évoque la tragédie de la « gerboise bleue »

Le ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum a évoqué  ce  samedi 13 février, « le  douloureux 61e anniversaire des explosions nucléaires expérimentales menées par les colonialistes français dans le Sahara algérien ».

«En ce jour du 13 février 1960 à 7h04, la France coloniale a fait le premier essai   nucléaire dans la région de Reggane  au Sahara algérien, dans une  opération  appelé Gerboise bleue», a en effet écrit  dans un tweet, le chef de la diplomatie algérienne rappelant dans la foulée que son intensité dépassait celle des deux bombes atomiques américaines avec lesquelles ils  ont bombardé le Japon pendant la Seconde Guerre mondiale.

« L’explosion nucléaire française à Reggane  était de «70 kilotonnes, ce qui équivaut à trois à quatre fois la bombe d’Hiroshima. L’explosion a eu des répercussions radiologiques catastrophiques, a soutenu Sabri Boukadoum.

Pour le ministre des AE, « ses conséquences  la population et à l’environnement existent encore aujourd’hui.» « Ces essais ont dévoilé les procédés barbares du colonialisme français en Algérie », conclue Boukadoum.

 Ferhat Zafane