Réponse de Monsieur Kacimi Hassen à un Maroco-espagnol , pro sioniste, de Ceuta et Melila.

Réponse de Monsieur Kacimi Hassen à un Maroco-espagnol , pro sioniste, de Ceuta et Melila.

Cher monsieur,

Je dois vous faire savoir que votre réponse est une diatribe mesquine contre l’Algérie,  qui a  maintenant l’habitude de subir vos sataniques campagnes éhontées de dénigrement  pour une cause perdue à l’avance.

Contrairement à votre intervention, pleine d’insultes, à l’égard de votre grand voisin l’Algérie, je vous épargnerai, par respect au peuple Marocain frère, les informations qui font de votre pays le royaume de la drogue et du tourisme sexuel, pour élever le débat sur un sujet sérieux et sensible.

Je ne vous connais pas de réputation, mais je comprends votre hostilité et votre hargne contre l’Algérie, quand j’ai consulté votre page Facebook,  dans laquelle on constate votre proximité avérée avec les milieux sionistes, avec qui vous entretenez de fortes relations .

Votre jugement est loin de constituer un avis raisonnable sur le sujet de la migration que vous semblez méconnaître dans le fond.

Je dois vous demander de vérifier vos informations avant de faire un commentaire sur le sujet, car je ne suis plus, depuis fort longtemps, Directeur  au ministère de l’intérieur .  Après avoir accompli loyalement ma mission envers la patrie, je travaille maintenant à mon compte personnel, et ce que je dis n’engage que ma personne. C’est là où vous faites des amalgames inacceptables, en vous attaquant à l’Algérie, au lieu de limiter vos critiques à ma personne .

Dans votre intervention, vous défendez Caritas et non le migrant, ou votre pays, alors que moi je défends les intérêts de mon pays, sans stigmatiser le migrant ou des ONG, sans avoir cité une seule votre pays dans mon entretien sur la presse.

Vous naviguez à vue d’œil, sur un dossier sérieux, fortement instrumentalisé, tout en défendant honteusement Ceuta et Melila, sous occupation espagnole.

Votre ami espagnol, Jésus Maria Morata, venu à la rescousse pour vous aider, vous applaudit  parce que, dans le fond, vous soutenez l’occupation espagnole des deux provinces marocaines. Mais dans ce cas, quand on est bien payé par une ONG, il arrive à certains sans scrupules de vendre leur pays .

Vous devez savoir que le demandeur d’asile est régi par la convention de Genève sur les réfugiés, et que l’amalgame n’existe que dans votre tête .

Je confirme ce que j’ai dit. Il est arrivé à plusieurs reprises que le HCR Algérie, a attribué l’asile à des migrants, sous de fausses identités, alors que ces derniers avaient des antécédents de délinquants ou de terroristes dans leur pays.

Dans le cas de dérapages graves et avérés, il est du devoir de l’Etat de corriger de tels égarements.

Je dois vous rappeler que nous avons d’excellentes relations avec le HCR et l’OIM, mais quand il y a des dépassements,  il appartient aux pouvoirs publics de faire des rappels à l’ordre, conformément aux conventions internationales.

Vous semblez vous émouvoir de la réaction de nos pouvoirs publics, alors que cela relève du pouvoir régalien de l’Etat ,  qui doit veiller au respect de sa souveraineté .

A titre de rappel, je dois noter que certaines ONG qui agissent sous le couvert de l’humanitaire, trainent de grosses casseroles. Vous ne le savez pas, où alors vous feignez de ne pas le savoir .

Je vous demande de revoir vos informations au sujet de ces ONG qui sont infiltrées partout  sous le couvert de vos protecteurs qui veulent également piller l’Afrique, au nom du       « faux humanitaire » qui s’investit particulièrement dans les zones à fortes potentialités minières.

La région du Kivu, au Congo, en est le parfait exemple. Des massacres de populations sont commis quotidiennement par des groupes armés qui servent les intérêts des multinationales qui pillent les minéraux de ce pays.

Ce sont des crimes de guerre et des génocides . Mais là, c’est le silence radio, personne ne dénonce ou ne condamne !

Kacimi Hassen

Biographie M. Hassen Kacimi :

 

– Ancien directeur au ministère de l’intérieur , ayant présidé pendant 5 ans , le comité interministériel chargé de l’étude et du suivi des problématiques migratoires.

– Gestion des crises , au sein du centre opérationnel du ministère de l’intérieur , que j’ai dirigé pendant cinq ans .

– Expert international des flux migratoires, reconnu par des organisations onusiennes.

– Expert du Sahel et de la gestion des crises .

– Représentation de l’Algerie , à l’étranger , en tant qu’expert.

– Plusieurs communications, à l’université de sciences politiques et l’école des sciences politiques
– Plusieurs communications à  l’école de guerre de Tamenfoust .
– Distinction de l’institut fédéral allemand des hautes études de sécurité .